Accueil » Blog » Le numérique responsable : un trépied.

Le numérique responsable : un trépied.

  • par

Mon activité est très outillée par le numérique. Ne serait-ce que sur la question de la conception et du développement de modules d’e learning. Mais j’ai choisi de mettre en avant le numérique responsable comme cadre à toute cette activité professionnelle, comme valeur mise en pratique.

Comment en suis-je arrivée là ? Pourquoi c’est important pour moi ? Je vais tenter de vous expliquer tout ça.

Quel chemin pour arriver au numérique responsable ?

Lorsque j’ai lancé mon activité en tant qu’indépendante, j’étais bien avancée dans ma transition écologique sur le plan personnel.

Alors, me lancer dans une activité liée fortement au numérique, d’accord. Mais je n’avais pas envie de faire ça n’importe comment. Je me doutais bien que le numérique avait un poids non négligeable, en termes de consommation d’énergie, d’émission de gaz à effet de serre. Cela a été ma porte d’entrée : la question de la sobriété numérique.

J’ai entamé une veille professionnelle sur ce sujet qui m’a conduite beaucoup plus loin que ce que j’imaginais !

Initialement je cherchais des outils, des trucs et astuces pour réduire le poids de ce que je créais. Au passage, j’ai été définitivement convaincue par la nécessité de réduire l’usage des clouds au minimum. J’ai fait le choix de ne plus m’équiper qu’en matériel reconditionné. J’ai mis beaucoup de temps à arbitrer entre les outils auteurs que je testais, parce que le critère écologique entrait là aussi en ligne de compte.

Et puis j’ai réalisé qu’être numériquement responsable posait d’autres questions que la matérialité du numérique.

Ancienne éducatrice spécialisée, j’étais déjà sensibilisée à la question de l’accessibilité. J’avais rédigé tous mes écrits des deux années de master sous ce prisme-là, bousculant un peu les codes universitaires. Et lorsqu’il a fallu que je m’équipe en tant qu’indépendante, je me suis posée la question de la protection de mes données. Ces trois questions là me semblent liées, définitivement. Elles donnent un cadre d’usage au numérique tel que l’on peut l’utiliser aujourd’hui. C’est ce que j’essaye de mettre en pratique au quotidien et de transmettre.

Alors, le numérique responsable c’est quoi ?

Le numérique responsable, pour moi, c’est à la fois viser la sobriété numérique maximale, inclure tous les publics dans les services numériques et protéger nos données personnelles.

Cela implique de se poser mille et une questions…

Par exemple, au moment où je rédige cet article : mes phrases sont elles à la voix active ? Sont-elles assez courtes ? L’écriture inclusive alourdit-elle la lecture de l’article ou bien donne-t-elle bien l’impression que je m’adresse à tou·te·s ?

Au moment de la création de ce site internet, cela a été aussi un joli casse-tête ! Ai-je bien compressé mes images ? Sont-elles d’ailleurs bien nécessaires ? Comment peut-on simplifier la navigation ? Faciliter la lecture ? Est-ce que j’utilise la police de mon logo pour mes titres ?

Et lorsque je développe un module d’e learning… Quelles données seront collectées ? Dans quel but ? Seront-elles vraiment exploitées ou bien peut-on s’en passer ? Où sera stocké le module ? La navigation dans le module est-elle simple ? Suffisamment guidée ? Les textes sont-ils lisibles ? Pour tout·te·s ? Au-delà des questions, ce sont donc mille et uns réflexes qui se superposent à mes habitudes personnelles et aux questions pédagogiques qui guident mon activité professionnelle.

Au-delà d’un cheminement personnel : transmettre !

J’ai vite pris conscience que toutes ces questions et ces réflexes accumulés me semblaient de plus en plus évident. Comme toujours, à chaque fois que l’on commence à maîtriser un sujet, on perd un peu le fil de « comment en suis-je arrivée là ? ».

Pourtant comme ce trépied du numérique responsable me semble urgent pour tout le monde, il m’est apparut que je ne pouvais pas garder cela pour moi. Espérer que tout le monde allait pouvoir suivre spontanément le même cheminement de découverte est un peu utopique, non ?

Alors j’ai construit une formation pour partager tout cela, pour sensibiliser : à mille et une questions et mille et un réflexes sur le numérique responsable.

Je suis devenue animatrice pro de la Fresque Du Numérique pour pouvoir proposer cet outil formidable au sein de cette formation.

Ce n’est malheureusement pas une formation certifiante. Je ne forme ni des développeur·se·s de service numérique ni des analystes en cycle de vie de service numérique : c’est bien trop pointu pour moi !

Mais tout le monde a un certain usage du numérique… Et comprendre quels enjeux sont derrière ces usages est à la portée de tou·te·s ! Alors c’est à vous que je m’adresse : l’artisan·e qui utilise son smartphone pour suivre son activité, planifier ses rendez-vous ; l’indépendant·e et le·la salarié·e qui télétravaillent ; les joueur·se·s vidéo et les fans de streaming… Quel que soit votre usage du numérique, en fait, vous seriez tellement fier·ère de pouvoir mieux en comprendre les enjeux et de maîtriser vos usages !

Vous trouverez toutes les informations sur la page principale du site. Et évidemment on en reparle quand vous voulez !