Aller au contenu
Accueil » Blog » Quelle juste place pour le·la formateur·rice en e learning ?

Quelle juste place pour le·la formateur·rice en e learning ?

  • par
Photo d'un verre qui se remplit

« Si je transforme ma formation en e learning, je n’ai plus de place, je ne sers plus à rien ! » dit le·la formateur·rice qui voit le verre vide… « Ça dépend, évidemment ! » pourrais-je répondre : ça dépend de la place du e learning dans la formation ! Doser la place du e learning, c’est trouver sa juste place…

Tout ou rien, comment trouver sa place avec l’e learning ?

Disons que le verre représente la formation. Le liquide qu’il contient représenterait la place du·de la formateur·rice. Beaucoup pensent que passer à l’e learning revient à vider le verre : disparu le·la formateur·rice ! évacué·e, inutile ! Avec l’e learning, tout est à distance les apprenant·e·s sont autonomes et « je ne sers plus à rien ».

Sauf que… Passer toute une formation en e learning, est-ce vraiment une bonne idée ? On y perd les interactions. Pas seulement celles avec le·la formateur·rice mais aussi celles entre pairs. Pourtant ces interactions sont sources d’apprentissage. On y perd aussi en convivialité, source de plaisirs partagés. Et sans le plaisir ? Pas d’apprentissage !

Il ne s’agit donc pas de passer toute une formation en e learning. Mais il s’agit de sélectionner dans une formation les moments qui gagnent à avoir lieu en synchrone, voire en présentiel. Ce sont les moments où les apprenant·e·s sont placé·e·s en interactions pour réaliser des activités qui sont sources d’apprentissage.

Gagne-t-on à réaliser les autres temps, d’informations, de découverte, liés à la prise de connaissance sur la base d’interactions ou plutôt en solitaire ? Si ces temps sont jugés plus pertinents en solitaire, alors il vaut mieux les réaliser en asynchrone et distanciel. C’est pour eux que l’e learning a de la valeur !

La présence à distance, la juste place

De nouveau, prenons notre verre, symbole de la formation. S’il est plein à ras bord, que le·la formateur·rice y prend toute la place, il risque d’en manquer pour les apprenant·e·s et leur mise en activité et en interactions. Et s’il est vide, les apprenant·e·s risquent de se sentir bien seul·e·s. Ils·elles vont peiner, se démotiver voire abandonner la formation. Il nous faut donc un verre à moitié plein ou à moitié vide (choisissez l’option qui correspond le plus à votre état d’esprit !).

Ce vide, l’absence, générée par l’introduction de séquences en e learning, rend les apprenant·e·s maîtres de leur rythme d’apprentissage. L’e learning les autorise à s’organiser comme ils·elles préfèrent, dans le temps comme dans l’espace. Mais le·la formateur·rice n’est jamais loin. Il·elle assure une « présence à distance » (Jézégou, 2022). Cela revient à guider, encourager, stimuler les apprentissages. Cela contribue à développer les capacités d’auto formation des apprenant·e·s.

Lors des temps synchrones et/ou présentiel, la présence du·de la formateur·rice est traditionnelle : vous la connaissez bien, je ne détaille pas !

Le modèle de la classe inversé enrichi par l’e learning

Prenons l’exemple de la classe inversée. Avec cette pratique pédagogique, il est question de faire précéder le temps de la classe par les contenus. Les apprenant·e·s découvrent les connaissances en amont. Ainsi le temps de formation, donc synchrone et/ou présentiel, est dédié aux activités, aux interactions qui permettent de manipuler ces connaissances, de se les approprier, de les mettre en pratique.

Et si le temps de découverte des connaissances était organisé, guidé, accompagné par la « présence à distance » du·de la formateur·rice ? Un module d’e learning permet cela : en organisant les connaissances avec progressivité, avec la juste dose de guidage technique et pédagogique pour accompagner les apprenant·e·s. Un module d’e learning permet aux apprenant·e·s un premier niveau de manipulation des connaissances. À leur manière, à leur rythme, avec ou sans prise de notes, avec réussites ou difficultés aux quiz, avec un début de réflexivité encouragé par les questions posées, les consignes données dans le module…

Lorsqu’ils·elles se retrouvent pour les temps forts de la formation, les apprenant·e·s savent de quoi il va être question. Ils·elles sont prêt·e·s à jouer avec les contenus, à en faire plus et mieux que ce qu’ils·elles ont déjà expérimenté avec le module. Déjà ils·elles sont pleinement dans la formation. Ils·elles ont sans doute préparé des questions parce qu’ils·elles ont repéré leur zone d’incompréhension ou de doute. Ils·elles sont prêt·e·s à faire des liens avec les expériences de terrain. D’ailleurs dans l’intervalle de temps qui correspond au suivi du module d’e learning, ils·elles y étaient peut-être, sur le terrain ? Alors leur regard a peut-être déjà changé ? Ils·elles ont observé des choses qu’ils·elles n’auraient peut-être pas vues avant, parce que le module d’e learning leur a déjà permis de modifier leurs représentations…

Avec une introduction pareille, les apprenant·e·s arrivent aux temps forts de la formation, synchrones et/ou présentiels, avec de la curiosité, de l’engagement !

La juste place du·de la formateur·rice en classe inversée par l’e learning

De plus, le·la formateur·rice démontre sa présence par la manière dont il·elle adresse aux apprenant·e·s les messages qui les conduisent jusqu’au module. Par la manière dont le module d’e learning lui-même est adressé aux apprenant·e·s cette « présence à distance » se confirme. Un premier lien est donc créé entre le·la formateur·rice et les apprenant·e·s. Les temps forts de la formation sont l’occasion de confirmer ce lien et d’en faire le moyen d’enrichir les interactions. Voilà un cercle vertueux !

Alors, que vous perceviez le verre à moitié vide ou à moitié plein, ce qui est sûr c’est que, vous, en tant que formateur·rice·s, avez toute votre place dans la formation que vous dispensez, y compris lorsqu’elle comporte un ou plusieurs modules d’e learning !

Et pour poursuivre sur cette idée, si vous avez des expériences à partager sur l’introduction d’e learning dans vos formations, contactez-moi ! Je serais ravie d’échanger avec vous sur ce sujet !

7 commentaires sur “Quelle juste place pour le·la formateur·rice en e learning ?”

  1. Retour de ping : Quelle juste place pour le·la formateur&...

  2. Retour de ping : Quelle juste place pour le·la formateur&...

  3. Retour de ping : E-Learning | Pearltrees

  4. Retour de ping : Articles pour newsletter | Pearltrees

  5. Retour de ping : Une histoire d’ingénierie pédagogique hybride – partie 3 ⋆ Pick & Learn

  6. Retour de ping : Qu’est-ce que c’est l’hybridation des formations ?

  7. Retour de ping : En cours | Pearltrees

Les commentaires sont fermés.